Suivre IRW CGSP

IFAPME : un Institut dans la tourmente - CGSP Admi

Communiqué de presse   •   oct 18, 2019 10:11 CEST

Les conditions de travail des membres du personnel de l’IFAPME sont aujourd’hui à ce point dégradées que non seulement le devenir individuel de chacun d’eux mais aussi la qualité des services, voire l’existence même de l’institution en sont compromis.

Cet état de fait est étayé par de nombreux éléments :

- Nombreuses demandes d’intervention psychosociale formelle à caractère principalement

collectif (4 en moins d’une année),

- Survenance de cas de burn-out,

- Démissions volontaires,

- …

A ce jour, de nombreuses démarches en vue d’apporter une amélioration qui réponde à la détresse des travailleurs ont été initiées par les deux organisations syndicales :

- Interpellations en comité de concertation de base,

- Interpellations en comité de négociation,

- Demande d’enquête psychosociale,

- Interpellations du comité de gestion,

- …

Aucune amélioration n’est pourtant perceptible auprès des travailleurs concernés, qui constatent au contraire une détérioration de leur environnement de travail. Ceci nous amène au constat qu’on ne peut plus attendre un dénouement qui trouverait son origine au sein de l’institution. On ne peut plus attendre tout court si l’on se réfère aux obligations des différentes parties telles que prévue par le Code du Bien-être au Travail.

Dès lors, la CSC Services publics et la CGSP Admi ont déposé un préavis d’actions en date du 7 octobre dernier. Ce lundi 21 octobre, elles passent à l’action et ont décidé d’interpeler le Ministre de tutelle, Willy Borsus, lors de sa visite au siège central de l’IFAPME à Charleroi.

A cette occasion, un cahier de doléances lui sera remis.


L’IRW CGSP inscrit son action syndicale dans la double volonté d’œuvrer quotidiennement tant à l’amélioration directe des conditions de vie des travailleurs, avec ou sans emploi, qu’à la réalisation de son projet de transformation sociale.

Le syndicalisme est un outil essentiel pour assurer l’émancipation sociale de l’ensemble de la population et plus particulièrement des travailleurs. Pour ce faire, l’organisation syndicale se doit de former ses affiliés et d’informer l’ensemble des travailleurs. Le syndicalisme doit être un outil d’analyse, de revendications et de combat.

Pièces jointes

Document PDF

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Commentaire

By submitting the comment you agree that your personal data will be processed according to Mynewsdesk's Privacy Policy.